lauren-conrad-books-box_320x240

"Il y a peu de spectacles plus désôlant que celui d'un livre détruit." - Lemony Snicket, Ouragan sur le Lac

Une vidéo (désormais supprimée suite à l'outrage qu'elle a suscité sur Internet) circule depuis un petit moment... Attention : âmes sensibles s'abstenir ! Cette séquence bricolage est directement inspirée des méthodes nazies dans les années 30. Amis des livres, admirateurs de Daniel Handler et défenseurs du bon sens, passez votre chemin...

La pièce à conviction est sauvegardée ici pour ceux d'entre vous qui aimeraient le spectacle de la torture.

La vidéo incriminée témoigne d'un tableau atroce : on y voit une certaine Lauren Conrad mutiler des tomes des Désastreuses Aventures avant de ré-assembler leurs dos en une sordide vitrine funéraire ! Cette rubrique déco d'un goût douteux a soit-disant pour mission de créer une boîte à poser sur une étagère en imitation de bibliothèque. Conrad mentionne avec un ton glacial avoir commis d'autres exactions, parmi lesquelles l'aménagement de son bureau dont la tapisserie est entièrement composée de pages de livres écorchées.

Mis à part le caractère horrifiant du projet, on peut légétimement s'interroger quant à l'intérêt de la chose - est-il pertinent de détruire des livres pour fabriquer une boîte servant à ranger d'autres livres, sans parler de mettre en pièces une collection de dos alors qu'on aurait pu obtenir le même effet en exposant les ouvrages intacts mis côte-à-côte ? Lauren Conrad pourrait être l'initiatrice d'une idée originale : donner l'impression qu'on adore les livres alors qu'on ne souffre pas d'en avoir un seul dans sa maison. Le nec plus ultra des tartuffes de la culture !

 

snicketbookD'après Lauren Conrad, cette abomination serait "un excellent moyen de présenter des livres usés ou onéreux." Selon ce type de raisonnement, la valeur d'un Renoir pourrait donc augmenter si on le réduisait en confetti ? L'erreur de Conrad est d'autant plus remarquable que les livres sur lesquels elle commet ces actes barbares sont effectivement rares (ce sont des premières éditions de la version américaine qui seront assez prisés d'ici quelques années...) mais certainement pas usés.

Si elle tient tant que ça à se débarasser des innombrables bouquins qui encombrent sa maison de bibliophile érudite, pourquoi ne pas les offrir plutôt à des bibliothèques de quartier, dont les financements ont encore été réduit par l'administration fédérale américaine alors que de plus en plus de jeunes américains peinent à accéder à la lecture ?

La vidéo recelle quelques perles de plus, entre autres l'invitation de Conrad à placer les dos des livres dans l'ordre de notre choix (alors qu'elle les place dans le mauvais ordre, son illestrisme s'accompagnant logiquement d'une incapacité à compter) et à lui envoyer des vidéos de notre crû où nous pouvons montrer les boîtes que nous avons crées et parler des livres que nous aimons lire ! Notons par ailleurs que Conrad n'est pas l'As du bricolage qu'elle prétend être : en retirant les dos des tomes des Désastreuses Aventures, elle entraîne la reliure de toutes les pages, réduisant ainsi le livre à un tas de feuillets volants irrécupérable... Or je possède moi-même des exemplaires de cette édition et la reliure n'est PAS collée au dos du livre : par conséquent, si d'aventure il était absolument nécessaire d'en retirer les dos au cutter, il est tout à fait possible de conserver le bouquin en état de marche, moche, certes, mais encore lisible et transportable.

Lauren Conrad est relativement connue aux Etats-Unis (on l'a surnommée "la vedette de télé-réalité la plus insipide de tous les temps") et a elle-même "écrit" quelques livres, à savoir une soit-disant-auto biographie et quelques ouvrages sur la décoration intérieure. Il serait intéressant de s'imaginer la tête de l'incrimée si ses propres "oeuvres" subissaient le même sort, mais ce ne serait guère étonnant si Conrad ne les avait elle-même pas écrites, alors, lues...

Sources dans ce lien.

lemony-snicket-responds-to-lauren-conrad-s-video

Après un déluge salutaire de commentaires injurieux sur Youtube et une séquence de diatribes dans la presse, Lauren Conard a finalement retirée la vidéo de sa chaîne. Nous pouvons donc nous consoler en sachant que justice a été rendue à ces pauvres livres ayant rendu l'âme trop tôt sous le cutter d'une déséquilibrée débile et sinistre. Daniel Handler, via ses agents  s'est lui-même fendu dans la presse de son petit commentaire :

"J'ai toujours eu l'intime conviction que les gens passant trop de temps sur mes ouvrages deviennent des âmes perdues, vides de raison, que leurss vies désespérément vides conduisent à des accès de violence lunatique. Quel soulagement d'en obtenir des preuves."

En espérant sa mort prochaine dans des circonstances aussi dégradantes qu'obscures, nous souhaitons pour notre part une bonne continuation à Lauren Conrad, lui recommandant la troupe du grand Léo Mactof, qui, n'en doutons pas, jugera ses talents de bibliocide à leur juste valeur, ainsi que les enchères In, qui sauront apprécier son sens de l'esthétique.